« Gaz turkmène : les Français dans les starting blocks. » Extrait de l’article paru dans la revue BIP N°11725 (Bulletin de l’industrie pétrolière) du 23 novembre 2010.

GAZ TURKMÈNE : LES FRANÇAIS DANS LES STARTING BLOCKS.

Le Turkménistan organisait du 17 au 19 novembre son 15ème salon annuel du gaz et du pétrole. Une bonne dizaine de sociétés françaises avaient fait le déplacement en Asie centrale, dans cette ancienne République soviétique qui jouirait des 4èmes réserves de gaz de la planète, et qui semble vouloir plus que jamais exporter vers l’Ouest.

« … L’intérêt du Turkménistan ne réside pas que dans sa volonté d’explorer et développer ses gisements. « LesTurkmènes veulent souvent de la qualité, la meilleure qui soit », explique Gautier Mangenot, chef du bureau de représentation au Turkménistan de Cifal, un groupe qui accompagne notamment des entreprises françaises pour leur installation ou leurs investissements dans la plupart des pays de l’ex-URSS. Ainsi, Cifal assiste Thales dans ses discussions actuelles quant à la fourniture à Achgabat d’un système de contrôle et de surveillance des pipelines. Le pouvoir affirme aussi par exemple vouloir diversifier sa production, en développant par exemple son secteur pétrochimique… »